0

Le conseil scientifique

Président du conseil scientifique

Jacques GINESTIE (France) est directeur de l’École Supérieure du ProfessoratJacques GINESTIE et de l’Éducation de l’académie d’Aix-Marseille, Membre du conseil scientifique du RAIFFET. Il est titulaire de la chaire Unesco  « Éducation Scientifique et Technologique et Formation des enseignants  » implanté à l’INSET de Dakar.

A

Membres

Souleymane BACHIR DIAGNE (Sénégal-USA) est philosophe. Il enseigne à l’Université de Columbia à Souleymane-Bachir-DiagneNew York (USA). Ses travaux s’inscrivent dans différents domaines, en particulier dans le monde islamique et en Afrique. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont  « L’élan vital dans la pensée de Léopold Sédar Senghor et de Mohamed Iqbal » (CNRS, 2011). Il conduit par ailleurs une réflexion dans le domaine de la philosophie du numérique se fondant sur des constats précis, une expérience  issue des terrain produisant une mise en perspective constructive, riche de conséquences pratiques dans l’utilisation du numérique en formation en lien avec la mondialisation de l’enseignement supérieur et la circulation des savoirs.

Britt-Mari BARTH (Suède/France) est professeure émérite de l’Institut Supérieur Brit-Mari BARTHde Pédagogie à l’Institut Catholique de Paris. Elle a été professeure invitée à l’Université de Harvard en 1993/1994, à l’Université catholique de Louvain-la-Neuve en 1999/2000, à l’Université catholique de l’Ouest de 2003 à 2009. Ses travaux portent sur  le rôle de l’enseignant dans la médiation socio-cognitive des apprentissages. Elle est auteure de trois ouvrages traduits en 8 langues : L’Apprentissage de l’abstraction, Le Savoir en construction et Élève chercheur, enseignant médiateur donner du sens aux savoirs .

Jacqueline BERGERON (France) est Docteure en sciences de l’éducation, Expert international  sur Jacqueline Bergeronla gouvernance des systèmes d’enseignement supérieur et de recherche. Ses travaux portent plus particulièrement sur l’analyse institutionnelle, les évolutions de l’enseignement supérieur à l’échelle mondiale, l’impact du numérique sur le statut et la circulation des savoirs. Elle a été conseiller auprès du Ministre de l’Enseignement Supérieur à Kinshasa (RDC) de 2011 à 2014.   Elle accompagne la mise en œuvre de la formation tout au long de la vie articulée à l’approche par compétences et l’employabilité sur les territoires. Sa recherche intègre les aspects cognitifs, sociaux et culturel des apprentissages. De 2013 à 2015 elle a coordonné le projet FSP « Compétences Professionnelles Supérieures » dans 12 pays d’Afrique Subsaharienne et 3 pays du Maghreb. Elle est titulaire de la Chaire UNESCO « Numérique et Apprentissages » implantée à l’École Supérieure Polytechnique de Dakar (Sénégal).

Philippe BLANCHET (France), est professeur de sociolinguistique et de didactique des langues à  l’université Rennes 2, après avoir été successivement enseignant d’anglais en France, de français en Afrique anglophone puis en France, et formateur d’enseignants à l’IUFM de Bretagne. Il est spécialiste de la diversité linguistique et culturelle dans le monde francophone et notamment de la prise en compte ou de la discrimination des plurilinguismes et des relations   interculturelles

Patrick CHARDENET (France-Brésil), Directeur exécutif du réseau, il anime et dirige  l’IAERPatrick ChardenetDocteur en didactologie des langues et des cultures, il est  maître de conférences en sciences du langage à l’université de Franche Comté, il a été  responsable de l’antenne AUF Amérique Latine de la Direction  des Amériques. Professeur invité dans plusieurs universités en Argentine et au Brésil il  a également enseigné au sein d’un consortium interuniversitaire en France. Il intervient en tant qu’expert dans plusieurs projets internationaux. Il est également membre de conseils éditoriaux et de comité de rédaction et lecture de plusieurs revues et bulletins en France et à l’étranger.

Lassad EL ASMI (Tunisie) est Président de l’Université de Carthage. Docteur en Mécanique, Titulaire d’une Lassaad EL ASMIHDR (habilitation à diriger des recherches) en mathématiques, il enseigne les  Mathématiques Appliquées. Il est également Président fondateur de la Fondation de Carthage Culture et sciences. Il est président de la COMARES (Conférence Maghrébine des Responsables d’Établissements d’Enseignement Supérieur).

Michèle GENDREAU MASSALOUX (France) a été membre de la mission intergouvernementaleMichèle GENDREAU-MASSALOUX Union pour la Méditerranée après avoir été successivement Recteur de l’AUF, Recteur de l’académie de Paris et membre de la CNCL. Actuellement conseillère auprès du Secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences, elle participe à la mise en place d’initiatives qui réunissent des académies et des centres de recherches de pays européens, méditerranéens et africains, en particulier grâce au Groupement inter académique pour le Développement.

Thierry KARSENTI (Canada) est professeur à la faculté des sciences de l’éducationThierry Karsenti de Montréal. Il est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les Technologie en éducation. Il est également Président du RIFFEF qui a signé en 2012 un accord de partenariat avec Erasmus Expertise.

8

Anna KRASTEVA (Bulgarie) est professeur de sciences politiques à la NUB (Nouvelle Université Bulgare)Anna krasteva à Sofia et docteur honoris Causa de l’université Lille 3. Professeur invitée dans plusieurs universités françaises et membre du conseil scientifique des MSH (Maison des Sciences de l’Homme) de Bordeaux, Dijon et Caen. Elle est par ailleurs vice-présidente des relations internationales de l’Association Bulgare de sciences politiques. Elle est membre de plusieurs comités de rédaction de revues internationales dont la revue « Nationalism and ethnic politics » (Routledge), « Europeana » (Chine). Elle est éditeur en chef of « the international journal Southeasterne Europe » (Brill)

Michèle LECLERC OLIVE (France) est chercheure honoraire (HDR) membre du laboratoire IRIS- leclerc_oliveCNRS-EHESS. Agrégée de mathématiques et probabiliste, docteure en sociologie, ses travaux empiriques et théoriques s’inscrivent dans plusieurs champs de recherche : philosophie de l’incertitude, épistémologie du temps et anthropologie du biographique, philosophie politique, anthropologie de l’espace public, traduction et plurilinguisme. Ses dernières recherches portaient sur la philosophie pragmatiste américaine de l’entre-deux guerres – La philosophie du temps de G. H. Mead en perspective(s)  –, sur les pratiques de décision sur les marchés financiers – Décider sur les marchés financiers. Pour une critique de la raison probabiliste et sur les expériences migratoires – Au-delà des épistémologies sédentaires. Les changements urbains au miroir de l’exil  . Ses expériences sont centrées actuellement sur l’anthropologie des transactions autour des richesses minières en Afrique de l’Ouest et sur les épistémologies néolibérales.

Christelle LISON (Canada) est professeure à la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke. Christelle LisonTitulaire d’un doctorat en sciences de l’éducation, elle est spécialisée en pédagogie de l’enseignement supérieur. Auteure de plusieurs articles et chapitres de livre sur le sujet, elle intervient dans la formation pédagogique des doctorants, des chargés de cours et des professeurs d’université. Membre régulière du groupe de recherche PeDTICE, elle est actuellement responsable du diplôme de troisième cycle en pédagogie de l’enseignement supérieur et co-rédactrice en chef de la Revue internationale de pédagogie de l’enseignement supérieur (RIPES).

Ziad MEDHOUK (Palestine) est Professeur, Responsable du département de français et coordinateur Ziad Medoukhdu centre de la paix à l’Université El Aqsa de Gaza. Il a écrit  plusieurs recueils de poèmes, articles et ouvrages sur les droits de l’homme et la non violence. En 2016 il a gagné le premier prix de la poésie francophone .

 

Dragoss OUEDRAOGO (Burkina Fasso) est anthropologue, cinéaste réalisateur. Il enseigne à Dragoss Ouedraogosl’université de Bordeaux. Il a été professeur invité à Carleton College Northfield Minnesota (USA). Il est par ailleurs chercheur associé au LAM, à l’IEP de Bordeaux Ses recherches portent principalement sur le cinéma, les arts et cultures. Il est  membre du mouvement Burkinabe des Droits de l’Homme et des Peuples.

André SOUBEIGA (Burkina Faso) est anthropologue et sociologue,  Enseignant chercheur à l’Université deAndré SOUBEIGA Ouagadougou et Directeur du LARISS (Laboratoire de Recherche Interdisciplinaire en Sciences sociales et Santé). Il a effectué différentes recherches  sur la socio-anthropologie des  actions publiques dans le domaine de la santé. Il s’intéresse  actuellement à l’analyse des expertises   associatives et à la construction des compétences   des acteurs de la société civile  dans les politiques  publiques d’éducation pour la santé.

Guy Sourou NOUATIN (Bénin) est  Enseignant Chercheur, au département d’Économie et de SociologieGuy Nouatin rurales à la Faculté d’Agronomie-de l’Université de Parakou (Bénin). Spécialiste du développement organisationnel et institutionnel il  dirige de nombreux programmes de coopération internationale et appui la conception et l’élaboration  de cadres logiques dans différents domaines et champs disciplinaires.